Poésie

2020-12-28
       
 

01-L’énigme

 

Combien de gens ai-je habillés ?

A combien d’autres j’ai rapiécé ?

Parmi les pauvres et les nantis.

Combien d’épines ai-je enlevées ?

Combien de furoncles ai-je percés ?

A ceux qui traînent des maladies.

 

Combien de boucles d’oreilles portées grâce à moi

A combien suis-je utile, c’est ainsi qu’on me voit,

Dans la vie de tous, je suis incontestable.

Oh ! Combien de mariées ai-je parées de surcroît,

Ainsi que leurs conjoints que j’ai embellis à leurs choix

Pour paraître devant les gens agréables

 

Combien de gens ai-je protégés,

Combien en ai-je couvert de près,

D’un habit sur mesure ?

De combien je m’en suis occupé,

Leur assurant des biens en quantité

Mais ils sont ingrats de nature.

 

J’ai pris conscience une fois trop tard,

Des services que j’ai rendus au départ,

Devenant semblable au laboureur des eaux.

Que voulez vous ? Je connais l’homme et son hasard,

Autrement, je n’ai aucun profit à part,

Mais j’ai fait ça parce qu’il le faut.

 

 

Si tous mes dires vous paraissent étranges,

Ce ne sont que des maximes que j’arrange

Et que j’ai pris du riche terroir.

Toutes ces paroles que je mélange,

Pour parler de moi et de l’aiguille en échange

Qui est restée nue, allez-y voir.

 

 

02- Le besoin m’a invent

Ayant une place réservée

Dans la vie de l’être humain.

De tous visages, il m’a doté,

Avec des formes variées,

L’histoire étant témoin.

 

Je m’occupe de toutes activités,

Je rends la tache aisée

Pour celui qui m’a découvert.

Oh ! Combien de choses ai-je coupées,

Légumes, maint bois taillés

Et quartiers de viande divers !

 

Au travail, je me perfectionne,

Etant fier de ma personne,

Ma valeur ne cesse d’augmenter.

A peine sorti de cuisine que j’abandonne,

D’un fourreau, on me couronne,

Chose qui me procure la beauté.

 

On m’accroche au muret,

Me réservant des coins préférés,

Parce que l’on me vénère.

On me saisit avec fierté

Dans la vie royale ou celle des aisés,

Celle d’ailleurs que je préfère.

 

Cependant, oh ! Quelle fatalité

D’être utilisé par un forcené

Pour commettre un carnage !

A cause de moi, on a balafré,

Beaucoup sont assassinés

Jusqu’à me qualifier de mauvais présage !

 

 

En une minute, tout s’en va,

Je m’écroule au plus bas,

Ayant honte de moi-même.

Devenu otage de l’homme de loi

Qui condamne ce malfrat,

Alors, je revois tous mes problèmes.

 

Ma mer, à présent, est déchaînée,

Me rappelant tout le passé

Et de toutes les voies déjà prises.

La flamme m’a défiguré,

Le marteau a pris le relais

Avec la pierre, on m’aiguise.

 

A tout feu, j’ai résisté,

Je n’entends que le soufflet

Qui malmène mon état.

A toute surface rude, on m’a aiguisé

A la ponceuse ou au rocher

Pour avoir un tranchant adéquat.

 

Voilà donc ce que j’ai enduré

Avant de vous rencontrer,

N’est-ce pas un vrai tourment ?

Chez certains, j’ai fait preuve de bonté,

Chez d’autres, j’ai causé des méfaits,

Le savez-vous ? Je suis le tranchant !!

 

Ahcène Mariche

 Ahcène Mariche est né le 21 février 1967 à Tala Toulmouts dans la commune de Tizi Rached à l’Est de la ville de Tizi Ouzou en grande Kabylie Algérie. Issu d’une famille modeste et jalouse de sa culture. Baignant dans un climat où la culture règne en maître, l’hérédité aidant car son grand-père maternel Ali n SAID était poète troubadour. Les gènes de poésie ont surgit en l’âme de AHCENE avec les compositions qu’il a signées en étant lycéen en classe de 2ème AS à Larbaa Nath Irathen. Les années 80 avec leur lot de revendications et le marasme qui y régnait a été un autre ingrédient pour la bonne cuisine de notre Ahcène. Dans sa poésie il multiplie les saveurs, les regards les analyses et se permet même de nouvelles approches et d’autres angles d’approche dans ses visions poétiques. Très calme de nature et attentif il prend toujours le soin de bien observer, mâcher ses mots…Très à l’écoute de sa société, très critique dans son regard, imaginatif à l extrême il pousse loin ses idées et nous convie à chaque fois à faire avec lui des voyages inédits voire des odyssées. Il est professeur de physique, cameraman et photographe, il mêle et entremêle la science à la littérature, l’image et le son, les rêves et la réalité qu’il traduit en juste mot pour dire et écrire…

 http://ahcenemarichelepoete.centerblog.net/

 

معكم هو مشروع تطوعي مستقل ، بحاجة إلى مساعدتكم ودعمكم لاجل استمراره ، فبدعمه سنوياً بمبلغ 10 دولارات أو اكثر حسب الامكانية نضمن استمراره. فالقاعدة الأساسية لادامة عملنا التطوعي ولضمان استقلاليته سياسياً هي استقلاله مادياً. بدعمكم المالي تقدمون مساهمة مهمة بتقوية قاعدتنا واستمرارنا على رفض استلام أي أنواع من الدعم من أي نظام أو مؤسسة. يمكنكم التبرع مباشرة بواسطة الكريدت كارد او عبر الباي بال.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
© 2021 جميع حقوق الطبع محفوظة © 2021 Copyright, All Rights Reserved